«

»

Nov 10 2013

Epreuve Trois: Les Battures du Connétable

Nous y voici… 5h30 du matin à la Marine de Dégrad des Cannes apres avoir contourné les tentatives de Blocage par des monticules de pneus posés par des enseignants grévistes. Ouf…

Nous avons loué un gros Bateau sur Cayenne et correspondant à la catégorie nécessaire pour le spot ou nous allons.

La mer n’est pas terrible en ce moment, nous en avons deja eut un apercu aux iles du Salut quelques jours plus tôt…

C’est Laurent qui prend les commandes et nous voila parti à faire la course avec le soleil. Pour le moment, pas de vent et la mer est un lac.

Le bateau est très lourd et à 5 pêcheurs plus tout le matos et les glacières, nous sommes très lourdement chargé et notre trajet nous semble interminable.

Enfin après presque 1H 30 de trajet, nous avons quitté les eaux troubles et marrons du Mahury pour rejoindre des eaux plus vertes et claires de la zone du Connétable.

Nous commençons par des cannes de traines armées de leurres dures type rapala qui réveillerons quelques carangues et Thazards.

La Carangue est d’ailleurs semble t il le poisson mordeur du jour… Leurres durs, leurres souples et même jigs seront énerver ces dernières… un vrai Festival!

Thierry est dans son jour de Chance et nous sortira la plus grosse Carangue, qui retournera apres une photo dans son élément.

Quelques départ fulgurants auront lieu sur des grosses cannes sur laquelle gros hameçons et gros appâts auront été mis, mais innarrétables, ils se traduiront systématiquement par une casse de la Ligne. Selon toute vraisemblance des gros requins.

Des grosses chasse de Papa Tarpons auront lieu non loin du bateau et nous les suivront pendant des longues minutes mais aucun de nos leurres ou appâts ne déciderons ces molosses à attaquer nos lignes. Grosse frustration….

L’activité du matin à bien chuté dans l’après midi et la bredouille nous guette de plus en plus avec une mer de plus en plus agitée rendant la pêche compliqué.

Les courants sont très violent, le bateau trop lourd fait riper l’ancre et cette dernière fini d’ailleurs par se coincer définitivement dans les rochers et y restera malgré nous nombreuses tentatives de décrochage.

Blasés, nous décidons de larguer l’ancre et toute la chaine qui y est relié au fond de l’eau et nous rentrons. .. un peu déçu mais hélas c’est souvent le sors que nous réserve les Battures…, les jours se suivent et ne se ressemble pas ….

1 ping

  1. Epreuve Deux : La Crique Grégoire » Reves d'amazonie

    […] Epreuve Trois: Les Battures du Connétable » […]

Répondre à Epreuve Deux : La Crique Grégoire » Reves d'amazonie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>